Articles

Facebook, tu l'aimes ou tu le quittes

Je vais revenir brièvement sur les raisons qui m'ont poussé un jour d'août 2007 à créer un compte sur ce qui allait devenir la plus grande plateforme d'échange au monde. Je suis alors depuis presque deux ans en Lettonie et mes amis sont disséminés à travers l'Europe voire la planète. Ce réseau me permet justement d'entretenir le mien.

Publié !

Image
Ca y est, j'ai franchi le pas ! Alors que cela faisait des mois que j'attendais, je pense en vain des nouvelles des nouveaux auteurs, j'ai décidé de publier sur Kindle Direct Publishing d'Amazon, le premier tome de mon roman dont le second est en cours d'écriture. Heureusement pour vous, la plupart des phrases de ce roman à destination du grand public sont plus digestes que la précédente. Si vous voulez un résumé, on va dire que :
Dans les montagnes andines, le surnaturel est encore très présent. Kunturkunaq Churi, appelé Kuntur est né sous le signe des condors. Il a une mission qui doit guider sa vie mais des forces obscures essayent de l'en empêcher. Au travers d'un premier voyage vers Cuzco, la capitale de l'empire Inca, découvrez les aventures du jeune Kuntur. Lien vers la page de téléchargement du livre : http://www.amazon.fr/gp/product/B00UQ6LCYG

Immaculée

Image
Pour ceux qui auraient pu penser de prime abord que j'allais parler d'un pèlerinage à Lourdes, ce n'est pas le cas. Ce dont je compte vous parler prend naissance dans une envie irrésistible d'hiver et si possible avec de la glisse. Nous cheminons donc avec des skis dans le coffre pour aller faire un peu de tire-fesses du côté de Laguiole et éventuellement profiter de quelques descentes. Cependant, nous nous rendons vite compte, une fois arrivés au bas des pistes que nous risquons d'attendre plus longtemps pour faire du tire-fesses que cela est raisonnable de le penser. Qu'à cela ne tienne, nous louons donc des paires de raquettes en quantité suffisante avec les bâtons qui vont avec et reprenons la voiture pour nous éloigner à quelques kilomètres de la foule. Grand bien nous en a pris puisque mon père qui connait un peu l'endroit nous emmène dans un champs montant un peu au sommet duquel, nous devons apercevoir le plomb du Cantal. Ce ne sera pas le cas.
Nous…

Une belle Saint-Claude à tous les amoureux

Image
Etre romantique n'est pas toujours facile pour les hommes et après une dure journée de labeur pour la Saint-Valentin où ils ont peut-être dû aller jusqu'à faire du shopping avec leur compagne, éventuellement aller au restaurant, vient le temps du réconfort.

Pour ceux qui n'auraient pas compris, une visite sur la page wikipedia de Saint-Claude éclaire vite les esprits :
les pipes de Saint-Claude restent réputées parmi les amateurs. La ville se proclame en effet la capitale de la pipe.  Je vous laisse donc avec une pub bien sexiste :

Chasse aux images : déjà le printemps...

Image
Si le vent d'hiver a soufflé comme un marin dans une corne de brume quand son radeau fait naufrage, c'est qu'il sent peut-être le sien. Comment ? me direz-vous les yeux ébahis par cette phrase qui n'a pas de sens quand on sait que les températures négatives s'enchaînent nuit après nuit et jour après jour pour les plus hauts en altitude ou en latitude d'entre vous. Et pourtant, le printemps semble s'approcher plus vite que ce qu'on le croit. Premièrement, il y a les oiseaux qui chantonnent à tue-tête alors que cela faisait déjà quelques mois qu'on ne les entendait plus trop, pressés qu'ils étaient à garder leurs réserves d'énergie pour glaner quelques nourriture de-ci, de-là. Deuxièmement, les bourgeons gonflent sur les arbres. Ce qui n'était hier qu'un minuscule pédoncule cherche à prendre des proportions plus à même de donner les fleurs, feuilles et fruits qui ne tarderons pas d'assurer la survie de l'espèce. Alors oui, la …

De la neige et du soleil

Image
Si l'été a été pourri, on peut dire que l'hiver ne se passe pas trop mal puisque malgré le manque de neige à Noël, la météo est en train de se rattraper. Voilà quelques jours que nous sommes sous la neige et nous avons même eu une journée de soleil pour admirer la splendeur blanche qui recouvre les environs. Nous en avons bien sûr profité pour prendre quelques clichés qui ne reflètent souvent qu'à moitié la beauté de la nature qui nous entoure.
La pollution atmosphérique semble loin mais la pollution sonore nous frappe presque autant qu'en ville. Ce n'est pas le ballet incessant des voitures mais l'aboiement continuel d'un chien qui vit attaché au bout de trois mètres de corde en bas de notre maison. Et encore, trois mètres, c'est quand il n'a pas fait vingt fois le tour de son poteau. Plusieurs fois j'ai essayé de dire sur le ton de la rigolade que les aboiements nous dérangeaient mais personne n'en a vraiment fait cas chez eux. J'ai mê…

Dans la neige des environs...

Image
Un fin manteau blanc recouvre une bonne partie du massif central voire même une épaisse par endroits. A Canilhac aussi la neige est tombée sans bruit dans la nuit et nous sommes donc aller faire une petite ballade avec un bonhomme de neige en point d'orgue. Rafael était émerveillé par la neige mais a vite fatigué à force de marcher dans la neige avec ses bottes. Pour nous, ça allait même si mes chaussures étant rester à Mende après l'escapade en raquettes sur le Mont Lozère de la semaine dernière. La conception du bonhomme de neige a été rapide car nous l'avons fait dans un endroit un peu exposé au vent. Il a ramassé un peu de brindilles en roulant mais bon, ça faisait longtemps que je n'en avais pas fait un ! Enfin, c'était pas pour moi, c'était pour faire plaisir à Rafael comme vous l'avez compris ;)